Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

mercredi 9 novembre 2016

SAINT HIERARQUE ALEXANDRE, ÉVÊQUE DE GURIA ET SAMAGRELO († 1907)


Mémoire 27 Octobre /9 Novembre

Le saint hiérarque Alexandre (Alexi Okropiridzé dans le monde) naquit en 1824, dans le village de Disevi dans le district de Gori, dans la famille du prêtre du village. Ayant grandi autour de l'église, il reçut son éducation primaire à l'école théologique de Gori et poursuivit ensuite ses études au Séminaire de Tbilissi.

Après avoir terminé son cours d'étude au séminaire en 1845, il fut tonsuré moine au monastère de la Transfiguration de Tbilissi et on lui donna le nouveau nom d'Alexandre. De Tbilissi le jeune moine Alexandre se rendit à l'Académie théologique de Kazan pour poursuivre ses études. Il fut diplômé avec les honneurs et il retourna dans son pays natal.

Le hiéromoine Alexandre enseigna les Saintes Écritures, le latin, la théologie morale et l'archéologie au Séminaire de Tbilissi jusques au 27 juillet 1851. Puis, par ordre du Saint-Synode, il fut nommé doyen de la faculté de théologie d'Abkhazeti le 21 septembre 1851. Il fut également chargé de superviser la vie monastique dans le diocèse d'Abkhazeti et de superviser l'instruction à l'école théologique de Kutaisi.

Alexandre considéra qu'un élargissement du réseau des institutions théologiques était des plus essentiels pour le renforcement de la foi chrétienne dans son pays. Dès le début de ses travaux en Abkhazeti, il fit une énorme quantité d'efforts pour améliorer l'École de théologie d'Ilori à Otchamtchire. Au début, Alexandre agit actif en tant que pédagogue, puis à partir du 29 février 1856, comme archimandrite, et depuis le 4 mars 1862, en tant qu'évêque. Il était aussi aimé dans toute la société géorgienne qu'il l'était par la population locale, et plusieurs l'appelaient "le deuxième Apôtre d'Abkhazeti."

L'activité pastorale d'Alexandre coïncida avec une période difficile de l'histoire géorgienne. Les services divins n'étaient plus célébrées en langue géorgienne, et par conséquent beaucoup de gens commencèrent à s'éloigner de l'Église. Beaucoup d'églises et de monastères géorgiens, considérés comme des centres culturels et universitaires depuis les temps anciens, étaient désertés. La langue géorgienne n'était plus enseignée dans les écoles et les familles les plus pauvres ne pouvaient pas se permettre d'éduquer leurs enfants. Le savant et érudit évêque Alexandre considéra le renouveau de la vie spirituelle et de l'apprentissage, fermement enracinée dans la conscience nationale, comme le principal moyen par lequel revigorer l'esprit national et encourager les progrès culturels.

Les efforts d'Alexandre au nom de la relance des églises et des monastères en Abkhazeti sont, parmi ses nombreux travaux, les plus dignes de mention. Grâce à ses seuls efforts deux églises furent restaurées à Soukhoumi. En dehors de l'Abkhazeti, Alexandre restaura les magnifiques monastères de Shio-Mgvime, Zedazeni, Davit-Gareji et Shemokmedi. Il restaura l'église de Jvari, la cathédrale de Svetitskhoveli, l'église de Disevi, et beaucoup d'autres églises à Gouria-Samegrelo, Atchara et Imereti. Son attention spéciale fut consacrée au Monastère de Shio-Mgvime et de la région environnante, qui avait été dévastée par cette époque.

Grâce aux généreuses contributions financières de saint Alexandre, une école diocésaine pour femmes fut fondée à Tbilissi en 1878.

Par son initiative et ses contributions personnelles, un grand nombre de livres spirituels et historiques, des manuels et des recueils de cantiques sacrés furent publiés. Aucun projet agréable à Dieu ne fut entrepris sans le soutien d'Alexandre.

Saint Alexandre passa le reste de ses jours au monastère de Shio-Mgvime, qu'il avait lui-même restauré. Une seule fois - le 9 septembre 1907, le jour où son fils spirituel saint Ilia le Juste fut enterré - il sortit des murs du monastère. Alexandre âgé de 83 années survécut deux mois au grand fils de la Géorgie et s'endormit dans le Seigneur le 27 octobre de la même année. Saint-Alexandre est enterré au monastère de Shio-Mgvime.

Nous rendons hommage à tes saintes vertus et à tes labeurs spirituels, ô saint hiérarque Alexandre, et nous te prions de nous accorder ta protection devant Dieu!


Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire