Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

samedi 15 octobre 2016

MEGALOMARTYRS DAVID ET CONSTANTIN († 740)






Mémoire 2 (15) Octobre

La 8ème siècle fut extrêmement difficile pour le peuple géorgien. Marwan bin Muhammad (appelé "le sourds" par les Géorgiens et "l'aveugle" par les Arméniens), souverain perse et chef militaire du calife arabe, envahit les parties orientales de l'Empire byzantin, puis l'Arménie et la Géorgie. Par le feu et l'épée, il se fraya un chemin à travers la Géorgie de l'est à partir de la ville de Tskhoumi (maintenant Soukhoumi) dans la région d'Abkhazeti. Les princes David ( Davit) et Constantin Mkheidze d'Argveti étaient des chrétiens fidèles et des chefs militaires qualifiés. Quand ils entendirent parler de l'invasion de l'ennemi, les frères prièrent Dieu pour leur protection, rassemblèrent leurs armées, et exhortèrent leur peuple à prier avec ferveur pour obtenir l'aide de Dieu.

Les guerriers perses approchèrent Argveti de Samtskhe et attaquèrent les géorgiens sur le mont Persati. L'armée géorgienne gagna la bataille, avec David et Constantin qui dirigeaient la résistance contre les redoutables conquérants.

Mais bientôt la colère de Marwan le Sourd rassembla une armée considérable et marcha vers Argveti pour se venger. Cette fois l'ennemi mit en déroute l'armée géorgienne. Beaucoup furent tués et ceux qui survécurent furent forcés de fuir dans les forêts. Les commandants David et Constantin furent emmenés en captivité.

Les soldats perses lièrent David et Constantin et les conduisirent devant Marwan le Sourd, qui commença à se moquer d'eux. Mais ils réagirent avec un calme complet, en disant: "Ton rire et ta vantardise sont vains, car la gloire terrestre est éphémère et bientôt s'efface. Ce n'est pas ton courage qui nous a capturés, mais nos propres péchés. Pour l'expiation de ces péchés nous sommes tombés dans les mains de l'ennemi impie! "

Marwan furieux, ordonna que les frères soient battus sans pitié, mais ils supportèrent la souffrance avec endurance.

Étonné par la détermination des frères, Marwan décida de les gagner plutôt par la flatterie. Lui promettant de grands honneurs et le commandement des armées, il se tourna vers le frère aîné, David, en disant: "J'ai entendu parler de ton courage, et je te conseille d'abandonner ta foi erronée et de te soumettre à la foi de Mahomet!"

Saint David se signa et répondit: "Que cette honte ne vienne pas sur nous, car nous quitterions la Lumière et nous nous rapprocherions des ténèbres!" Puis il  condamna l'erreur de la foi islamique: "Mahomet vous a convertis du culte de feu, mais il ne pouvait pas instiller en vous la connaissance du vrai Dieu. Par conséquent, il semble que vous ayez subi un naufrage et que vous vous vous êtes sauvés des profondeurs de la mer, mais noyés dans les eaux peu profondes de la côte."

Furieux de cette réponse, Marwan se tourna vers le jeune frère, Constantin, dans l'espoir de le gagner à sa cause. Mais Constantin fut également inflexible, et sans crainte, il glorifia la Très Sainte Trinité: "Mon frère et moi David croyons et suivons la même foi et une doctrine dont nous avons été instruits. Notre foi est dans le Père et le Fils et l'Esprit Saint, et nous mourrons pour le bien du seul Vrai Dieu! "Marwan ordonna que les deux frères meurent de faim. Après avoir souffert pendant dix jours, Marwan envoya des sorciers et des magiciens pour susciter en eux le désir de se convertir à l'islam, mais leurs efforts furent vains. Enfin les saints frères David et de Constantin furent amenés à la rivière près de l'église des Saints Côme et Damien. Là, ils furent sauvagement battus et ligotés. De lourdes pierres furent suspendues à leur cou, et ils furent noyés dans la rivière.

Cette nuit-là trois faisceaux de lumière descendirent du ciel et illuminèrent l'endroit où les deux frères avaient été noyés. Selon la volonté du Dieu saint, les cordes qui liaient les saints martyrs furent déliées, et leurs corps flottèrent à la surface. Un groupe de fidèles chrétiens les retirèrent du fleuve et les enterrèrent sur la rive de la rivière Tsqaltsitela, dans une église que Marwan le Sourd avait dévastée.

Le lieu de leur sépulture est resté caché jusques au début du 12ème siècle, sous le règne du roi Bagrat le Grand (1072-1117). Puis, dans l'accomplissement du décret du roi Bagrat, le Monastère des Martyrs(Motsameta) fut construit à cet endroit, et les reliques incorrompues des mégalomartyrs y sont toujours conservées.

Ô victorieux David et héroïque Constantin, délivrez de la tentation ceux qui demandent votre intercession, et par votre sainte protection, accordez-leur la paix!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Lives of the Georgian Saints
de
l'Archiprêtre Zakaria Machitadze
in

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire