Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

samedi 25 février 2017

Fête de l'Icône de la Mère de Dieu d'Iviron



Fête le 12/ 25 février

Pendant le règne de l'empereur Théophile (829-842), l'empire byzantin fut ravagé par l'hérésie de l'iconoclasme. En accord avec l'ordre de l'empereur, des milliers de soldats pillèrent l'empire, fouillant chaque recoin,ville et village à la recherche d'icônes cachées.
Près de la cité de Nicée, vivait une certaine veuve pieuse qui avait caché une icône de la Très Sainte Génitrice de Dieu. Sous peu, les soldats la découvrirent, et un d'entre eux perça de la lance l'image. Mais par la grâce de Dieu, sa terrible action fut masquée par un miracle: du sang jaillit du visage de la Mère de Dieu. Les soldats effrayés s'enfuirent rapidement.
La veuve passa toute la nuit en veille, priant devant l'icône de la Très Sainte Mère de Dieu. Au matin, selon la volonté de Dieu, elle prit l'icône jusqu'à la mer , et la jeta sur l'eau. La sainte icône resta debout sur les vagues et commença à voguer vers l'ouest.
Le temps passa, et un soir, les moines du monastère d'Iviron au Mont Athos, virent une colonne de lumière, brillant sur la mer comme le soleil (vers l'an 1004).Ce miracle de l'image dura plusieurs jours, tandis que les Pères de la Sainte Montagne se rassemblaient, s'émerveillant. Finalement. ils descendirent au bord de la mer où ils virent la colonne de lumière devant l'icône de la Génitrice de Dieu. Mais quand ils approchaient de l'icône, l'icône se retirait en  mer.
En ce temps-là, un moine géorgien nommé Gabriel œuvrait au monastère d'Iviron. La Génitrice de Dieu apparut aux Pères de la Sainte Montagne, et leur dit que Gabriel seul, était digne de récupérer la sainte icône de la mer.  Au même moment, elle apparut à Gabriel et lui dit: " Entre dans la mer, et marche sur les vagues avec foi, et tous seront témoins de mon amour et de ma miséricorde pour votre monastère."
Les moines du Mont Athos trouvèrent Gabriel au Monastère géorgien et le conduisirent à la mer, en chantant des hymnes et en l'encensant. Gabriel marcha sur les eaux comme à pied sec, prit l'icône dans ses bras, et avec obéissance, la rapporta jusques au rivage.
Le miracle eut lieu un Mardi Lumineux.
Tandis que les moines célébraient une paraclèse de remerciement, une source d'eau fraîche et douce d'eau jaillit du sol où se tenait l'icône. Après cela, ils amenèrent l'icône dans une église et la mirent avec grande révérence dans le sanctuaire.
Mais le matin suivant, un des moines vint allumer une lampade, et découvrit que l'icône n'était plus là où ils l'avaient laissée; maintenant elle était sur un mur, près de la porte d'entrée. Les moines incrédules la décrochèrent et la remirent dans le sanctuaire, mais le jour suivant, l'icône fut à nouveau retrouvée à la porte du monastère. Le miracle eut lieu plusieurs fois., jusque'à ce que la Très Sainte Vierge apparaisse à Gabriel et lui dise: " Annonce aux frères qu'à partir de ce jour, ils ne doivent plus m'enlever d'ici. Car ce que je désire ce n'est pas d'être protégée par vous, mais plutôt de vous protéger, moi, dans cette vie, et dans le siècle à venir. Tant que vous verrez mon icône dans le monastère, la grâce et la miséricorde de mon Fils ne vous manqueront pas!"
Empli d'une grande joie, les moines érigèrent une petite église près de la porte du monastère, pour glorifier le Très Sainte Génitrice de Dieu, et y placèrent l'icône miraculeuse.
La sainte icône en vint à être connue comme "l'icône de la Mère de Dieu d'Iviron", et en grec comme Portaïtissa (Icône du Portail ou de la Porte). Par la grâce de l'icône miraculeuse de la Génitrice de Dieu d'Iviron, de nombreux miracles eurent lieu, et continuent à avoir lieu dans le monde entier.

Ô Génitrice de Dieu, la grâce de ta sainte icône guérit nos nombreuses afflictions, et chasse les esprits impurs, et toute langue chante ta louange, ô Portaïtissa  


Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire