Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

mercredi 1 février 2017

VÉNÉRABLE ANTOINE ( ANTON) DE MARTQOPI, le Stylite (6ème siècle)



Mémoire le 19 janvier/1 Février)

Notre saint père Antoine (Anton) de Martqopi arriva en Géorgie au 6ème siècle avec le reste des treize Pères syriens et il s'installa en Kakhétie pour prêcher l'Evangile du Christ. Il portait toujours avec lui une icône du Sauveur "non-faite-de-mains-d'homme." Antoine fit sa maison dans le désert, et des cerfs lui rendaient visite tous les soirs pour le nourrir de leur lait. Un jour, les cerfs arrivèrent plus tôt que prévu, et ils étaient suivis par un faon blessé. Clairement, quelque chose les avait effrayés.

Quand Antoine refit le chemin des animaux, il découvrit un grand seigneur, le chef d'un village voisin, qui chassait dans les champs. Étonné de voir le vieux moine avec son icône, debout au milieu d'un rassemblement de cerfs, le noble, étant païen, fut convaincu qu'il était dangereux et ordonna à ses serviteurs de l'emmener chez un forgeron et de lui couper les mains.

Antoine fut mené tout de suite chez le forgeron, mais quand l'artisan eut chauffé son épée et la mit au-dessus des mains du moine en préparation, il tomba soudainement et ses bras devinrent comme du bois.

Le forgeron intimidé devint muet, mais le bienheureux Antoine fit le signe de la croix sur lui et il fut immédiatement guéri.

Ayant entendu parler de ce miracle, le noble s'aperçut qu'Abba Antoine était vraiment saint, et il commença à le révérer. "Dis-moi ce dont tu as besoin, et je vais te le fournir," a-t-il dit à frère Antoine. Le moine demanda un seul morceau de sel, et on lui en apporta deux grands blocs. Il rompit un petit morceau et le plaça près de sa cellule pour les cerfs.

Après l'incident chez le forgeron, de nombreuses personnes commencèrent à rendre visite à Antoine, et le saint père construisit un monastère pour les fidèles. Mais avant peu, leur présence devint lourde, et frère Antoine fuit le monde au sommet d'une montagne. Là, il commença à prêcher du haut d'un pilier, où il resta les quinze dernières années de sa vie.

Quand Dieu révéla au Père. Antoine le jour de son repos, le moine stylite rassembla ses élèves, leur conféra quelques dernières paroles de sagesse, les bénit, et il mourut à genoux devant son icône bien-aimée.

Le corps de saint Antoine fut descendu de la colonne et enterré dans le monastère qu'il avait fondé, devant l'icône de la Mère de Dieu.

Saint Père Antoine, toi qui as apporté au peuple géorgien l'icône du Sauveur "non-faite-de-mains-d'homme," sauve ceux qui te prient!



Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire