Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

jeudi 23 mars 2017

Saint hiérarque Jean ( Ioane) de Khakhouli, aussi appelé Chrysostome



Fête le 10/23 mars

Dans la seconde moitié du 10ème siècle, le roi David (Davit) Kouropalates fonda le monastère de Khakhouli dans la région historique de Tao, à la gorge de la rivière Khakhouli, où elle rejoint la rivière Tortoumi.

Autrefois célèbre pour sa sainteté et son activité universitaire, aujourd'hui le monastère de Khakhouli est une possession turque et est devenu un site touristique. Néanmoins, la nation géorgienne continue d'être illuminée par la grâce et l'éclat des fidèles géorgiens qui y ont œuvré.

Contemporain du roi Bagrat III (975-1014), saint Jean de Khakhouli était un théologien très instruit, un traducteur et un calligraphe. Il fut appelé "Chrysostome", car il fit, comme l'archevêque bien-aimé de Constantinople, ses sermons avec une éloquence extraordinaire.

Certaines sources affirment que saint Jean a été consacré évêque de Bolnisi et plus tard transféré au diocèse de Khakhouli. Il est généralement admis, cependant, qu'il a quitté Khakhouli autour de l'année 1019 et s'est rendu au Mont Athos avec Arsène de Ninotsminda et Jean Grdzelisdzé.

Un manuscrit géorgien, cependant, suggère que saint Jean n'était pas évêque à l'époque, ce qui a déconcerté les historiens de l'Église jusques à ce jour.

Dans ce manuscrit, il est écrit: "Priez pour le bienheureux moine Jean Grdzelisdzé et pour son fils spirituel Jean Chrysostome, qui a travaillé pour écrire ce livre saint."

Tout en œuvrant sur ​​le Mont Athos, saint Jean a fidèlement assisté saint Euthyme de la Sainte Montagne, et ces frères spirituels devenus des amis proches.

Les innombrables bonnes œuvres qu'il a effectuées sur le trône d'évêque, le titre de "Chrysostome", et les nombreux écrits importants qui lui sont attribués, témoignent de la piété, de la sagesse et du patriotisme de saint Jean de Khakhouli. Il est écrit dans La Vie de Georges de la Sainte Montagne que saint Jean a reposé en Christ sur ​​le Mont Athos.

Par tes oeuvres, tes travaux, tes prières et le jeûne,  tu as trouvé le repos dans le royaume céleste et majestueux, ô saint Père Jean. Nous te supplions d'intercéder auprès du Christ notre Dieu, pour qu'Il ait pitié de nos âmes!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire