Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

jeudi 30 mars 2017

Vénérable Hiéromartyr Gabriel le Minime († 1802)


Fête le 17/30 Mars

Saint Gabriel le Minime fut une figure majeure de l'Eglise géorgienne du XVIIIe siècle. Peu de détails de sa vie sont connus, mais il est évident que l'éducation qu'il reçut était assez bonne pour la période. Penchant vers la vie monastique, mais vivant encore dans le monde, Gabriel essaya par tous les moyens de se couper de la vanité du monde. Il tenait un petit atelier de couture à Tbilissi et distribuait la plupart de ses bénéfices aux pauvres.

Un jour, saint Gabriel abandonna son entreprise et il partit pour le désert de Davit-Gareji, où il fut tonsuré moine.

Saint Gabriel occupait une bonne partie de son temps à l'écriture, et ses œuvres ont laissé une marque importante dans la littérature spirituelle de la Géorgie. Il compila plusieurs collections de textes patristiques, et il écrivit également des œuvres originales de nature théologique. Ses écrits originaux comprennent une Explication de la Liturgie Pontificale, qui décrit en détail la signification de chaque partie du service, des Histoires Spirituelles des Pieux, La vie et les labeurs de Vénérable Moine Mégaloschème Onisphore, une Courte Histoire de Porphyre, et ses écrits sur le Nomocanon du Sixième Concile Œcuménique.

Parmi les frères de son monastère, saint Gabriel se distingue par une remarquable capacité d'amour et un désir ardent d'aider les autres: il les aidait tous, s'occupait de tous, et les encourageait tous.

Pendant le Grand Carême de 1802, un certain archidiacre vint de Tbilissi au monastère de Davit-Gareji, désirant se rapprocher de la vie ascétique. Après un certain temps, cependant, il devint impatient de voir sa famille et décida de rentrer chez lui. Saint Gabriel l'accompagna sur son chemin, mais les deux hommes furent soudainement assaillis par des Daghestanais, et le saint père fut tué. Les frères rapportèrent ses reliques au monastère et les y enterrèrent avec grand honneur.

Saint Père Gabriel le Minime, ô étoile très brillante, prie Dieu pour nous!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire