Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

mercredi 5 avril 2017

Vénérable Jean (Ioane) de Manglisi († 1751)



Fête le 28 Mars/5 Avril


Saint Jean (Ioane Saakadzé) de Manglisi est né en 1668 et il fut spirituellement nourri dans le désert de Davit-Gareji. Exceptionnel dans la vertu, Jean fut rapidement ordonné hiéromoine, et peu de temps après sacré évêque de Manglisi.

En 1724, saint- Jean quitta Davit-Gareji pour Derbend, au Daghestan, où il construisitt une église en bois et commença à prêcher le christianisme parmi les populations locales. Il œuvra là-bas avec onze autres pieux croyants. la vie humble de saint Jean et les miracles qu'il accomplit attirèrent l'attention des Daghestanais musulmans, et même le gouvernement prit acte de son infatigable activité évangélique.

A cette époque, le roi géorgien Vakhtang VI (1703-1724) et le tsar Pierre le Grand de Russie correspondaient régulièrement à propos de l'évangélisation de la côte Caspienne. Les deux rois reconnurent l'importance de l'activité de saint Jean dans cette question, et ils contribuèrent généreusement à ses efforts. Avec leur aide, saint Jean construisit une église en l'honneur de la Nativité de la Mère de Dieu et une autre en l'honneur de la mégalomartyre Catherine.

En 1737, Jean laissa ses disciples au Daghestan et se rendit en Astrakhan, près de l'endroit où la Volga se jette dans la mer Caspienne. Il y construisit une église en l'honneur de saint Jean l'Evangéliste, qui fut convertie en monastère en 1746. L'Archimandrite Germain, un des disciples de saint Jean, fut élevé au rang d'higoumène de ce monastère.


Cathédrale de Manglisi

Tandis qu'il était en Astrakhan, saint Jean découvrit que de nombreux Géorgiens de souche passaient par la ville de Kizliar en Ossétie, mais ils n'avaient pas d'église pour célébrer les offices divins. Donc, il se rendit à Kizliar et, avec l'aide de ses parents, il construisit une église et  ouvrit à proximité une école préparatoire pour le clergé.

Le 28 Mars, 1751, saint Jean reposa en Christ à Kizliar, à l'âge de quatre-vingts ans. Il fut enterré dans l'église qu'il avait lui-même construite.

Plus tard, par ordre du roi Teimuraz II (1744-1761), les reliques myrrhoblytes de saint Jean furent transférées à Tbilissi et enterrées dans la cathédrale de Sioni, en face de l'icône de la Mère de Dieu de Manglisi.

Ô saint hiérarque Jean, qui es revêtu de divinité, protège-nous par ta grâce et intercéde auprès du Christ Dieu pour sauver nos âmes!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire